Actus

Toutes les dernières actualités de la marque Hiatus, les évenements presse, les défilés en préparation, les futurs shooting-photos ou encore l’élaboration de nouveaux modèles.
Suivez semaine après semaine les coulisses de la marque et les projets artistiques des designers et collaborateurs d’Hiatus … et même les réflexions du moment !

Interview kiltesque d’Entrevoix {0}

entre voix artothèque 2016 hiatus

La jupe pour homme, encore portée actuellement ?

Tout au long de l’histoire, dans de nombreuses civilisations, la jupe pour homme était très prisée. Dans les civilisations de l’Antiquité (hébraïques, grecques et romaines), les hommes portaient généralement une forme de tunique. Dans l’Égypte antique, ils portaient un vêtement similaire au sarong. Les Anglo-Saxons et les Normands portaient des jupes comme les kilts, tout comme les Japonais avec les hakamas.

La jupe pour homme est donc présente tout au long de l’histoire et encore de nos jours dans certains pays comme en Inde avec le dhoti ou le longhi  ou encore les caftans et djellabas au Moyen-Orient.

La jupe a disparu du vestiaire des hommes en Occident au court du temps surtout au 20ème siècle pour faire place aux pantalons et aux costumes sobres. Cependant, celle-ci fait petit à petit son retour. On voit parfois des hommes qui ont adopté cette tenue. Souvent pour le confort que cela procure.

Hiatus, un bureau de stylistes, modélistes à Nîmes

« Hiatus », est né à l’initiative de Jennifer Marano et Jean-Guy Béal ; tous deux sont stylistes modélistes et designers de mode. L’atelier Hiatus crée des jupes spécialement conçues pour les hommes. Leur philosophie du vêtement se résume ainsi : confort, plaisir, liberté.

En interrogeant les utilisateurs potentiels, Jennifer Marano et Jean-Guy Béal en ont conclu que le vêtement devait être plutôt muni de poches et de passants pour la ceinture et surtout confortable. Ainsi, le modèle Sushi du bureau d’études se noue comme un pagne donc il n’y a pas d’entrave au niveau des cuisses.

Il ne s’agit pas pour eux de copier la mode féminine mais d’adapter le vêtement à la silhouette masculine.

Les objectifs de Hiatus sont de redonner au vestiaire masculin un plus grand choix.

La marque de prêt-à-porter propose depuis 2009 une gamme de jupes pour hommes conçues et fabriquées en France.

http://www.hiatus-shop.com/fr/

Merci à Entrevoix et à ses membres !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Challenge Selfies’skirts Fête des Pères 2017 {0}

Challenge Selfies’skirts Fête des Pères 2017

Photo Challenge special Fathers’Day (1st may to 18th june 2017)
open to Fathers, Uncles, Godfathers, Grandpa’s and every man who raise children or share something with them !
SEND US YOUR BEST SELFIE WEARING A MANSKIRT OR A KILT only accompanied with a child or more than one, PHOTOGRAPHED IN FRONT OF A FAMOUS MONUMENT !
send your photo at hiatus@live.fr and you’ll be rewarded of a gift voucher of 20% on our website www.hiatus-shop.com.
Don’t forget, the photos will be published on the internet !! Hiatus’team

du 1er mai au 18 juin 2017 :
envoyez nous votre meilleur selfie en kilt ou jupe pour homme, devant un monument célèbre, accompagné de vos filles / fils / neveux / nièces / élèves / …
et remportez immédiatement un bon cadeau de -20% sur notre e-shop www.hiatus-shop.com.
Les photos en jpeg à hiatus@live.fr !!! à vos appareils !

ET VOICI LES TOUTES PREMIÈRES PHOTOS REÇUES !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prépa du Défilé British’me dans l’atelier {Commentaires fermés}

Prépa du Défilé British’me dans l’atelier

la vision de France 3
merci à Pascale Barbes et Pierre Trouillet pour leur enthousiasme !

À Nîmes (30), les hommes aussi se mettent en jupe

Dans l’atelier d’Hiatus, les coulisses… {Commentaires fermés}

Dans l’atelier d’Hiatus,
découvrez les coulisses de la conception des kilts avant le défilé British’me …

 

Enregistrer

Enregistrer

Un très grand merci à Vincent Peirera et Gil Lorfevre, et à toute l’équipe de Midi Libre

Enregistrer

Tagg my skirt please ! {Commentaires fermés}

TAGG MY SKIRT PLEASE !

Fashion Week de Strasbourg mai 2016,
les membres-performeurs de l’association des HEJ -hommes en jupes-
expriment parfaitement leur vision de la jupe masculine :

  • un vecteur
  • un medium
  • un mode d’expression
  • une page blanche pour l’homme moderne !


A l’initiative des membres d’HEJ qui ont en toute simplicité organisé un JETÉ DE PANTALONS, j’avais d’abord initié le projet de PERFORMER en KILTS en demandant au graffeur [alias Jaek el Diablo] de créer une fresque en alignant ces messieurs pour que chacun puisse repartir avec un morceau de la fresque sur sa jupe…
finalement, chacun a pris le parti d’exprimer sa propre vision ou comment faire avancer le regard du public grâce au graffiti : réponse vivante et alerte !
Bravo à eux !

Pour tous ceux qui souhaitent exporter le concept, nous fabriquons les jupes longues blanches à la demande, en série à Nîmes, n’hésitez pas à vous renseigner, prix modique pour les associations !  Djen’
prises de vue Jürgen Jauss

 

 

Cérémonie, la nouvelle ligne de jupes masculines pour se marier autrement {1}

Les designers d’Hiatus, patronniers spécialistes de la jupe masculine depuis 6 ans,
vous proposent de pimenter vos cérémonies avec ligne Cérémonie

Messieurs, aux Beaux jours,
sortez le grand Jeu
en Jupe

 

Se marier en skort,
assister à une performance en hakama,
signer son acte de PACS en kilt
ou célébrer les 15 ans de votre petit dernier en pagne, c’est possible !
découvrez et adoptez la jupe masculine
pour vos événements petits ou grands !
Assurant confort, liberté de mouvements et prestance, les jupes Hiatus offrent des arguments rivalisant d’audace, mettant le bon vieux costume 3 pièces au rancart.
Inspirées des arts de vivre de l’aristocratie nippone et écossaise,
on y retrouve l’agilité des arts martiaux (modèles Kendo, Ninja), combinée à la virilité sauvage du kilt des Highlands.
Les amateurs de street-style sauront apprécier le travail de tailoring urbain avec les jeux de renforts, surpiqûres et l’utilisation de matériaux re-manufacturés telle que la bâche de store recyclée (modèles Brutus, Jukeboxes, ..)

En prévente au showroom d’Hiatus dès novembre 2015 ou au +33(0)6 74 63 07 31.

la ligne CEREMONIE c’est :
-le plaisir de se montrer masculin autrement
-se sentir libre, ouvrir le regard vers d’autres cultures à travers le vêtement
-allier le confort de la jupe à l’esthétique d’un vêtement structuré
-8 modèles de jupes sélectionnées parmi les best-sellers de la marque.
-des jupes dessinées, conçues, coupées et confectionnées en France
-l’application d’un savoir-faire pointu de modélisme garant d’une haute qualité de fabrication
-des matériaux résistants et nobles :
. une gabardine écrue 100% coton de qualité allemande
. une gabardine kaki en provenance d’Angleterre,
tisseur spécialiste de la gabardine depuis le milieu du 19ème siècle
photographe : François Vendiol
stylisme, réalisation :  les designers d’Hiatus
mannequins : Jordan et A.

  1. jennifer
    déc 22, 2015 @ 16:46:50

    Une super initiative, vivement que mon homme en commande une !

Hiatus devance Lacoste 7 jeux à 1 {Commentaires fermés}

Hiatus devance Lacoste 7 jeux à 1
Ça ne vous fait penser à rien ?

Une fois encore, les designers d’Hiatus ont fait mouche 2 ans avant les grands groupes (voir aussi l’article Lagerfeld au supermarché).

Pour sa campagne Printemps/Été 2015, Lacoste signe une série de vidéos et photos dans un cadre très urbain formé de gratte-ciel et autres murs de béton. Les modèles Drake Burnette, Alexandre Cunha, la danseuse Anna Zanovello et le « freerunner » Pip Andersen sont photographiés par Jacob Sutton, mettant leur art au service de la liberté de mouvement du vêtement.
Très beau résultat si l’en est mais…ça ne vous fait penser à rien ?
Flash-back en novembre 2013, Sébastien Le Guen, funambule, pose pour notre collection sportswear Rewind : sur fond d’asphalte et de ciel bleu (moins no-futur que la lumière choisie par Lacoste,..) nous choisissions de mettre en avant la liberté de jouer dans la ville, se mouvoir sans contrainte, parmi le mobilier urbain ! Hiatus, des précurseurs ?

La petite pub d’Hiatus {Commentaires fermés}

Une fois n’est pas coutume, Hiatus fait du marketing !
Pour démocratiser le port de la jupe pour homme, nous avons tourné un clip punchy et joyeux en partenariat avec l’association HEJ. Longue vie à la jupe masculine !

Lonely Circus L’interview ! {Commentaires fermés}

LONELY CIRCUS L’INTERVIEW !

Le nouvel héros de notre book de la collection REWIND, Sébastien Le Guen, équilibriste et comédien mets nos nerfs à vif. Ses équilibres sont poétiques. Comme une apostrophe sur une partition de musique, il raconte, avec tout son corps, une histoire graphique et sonore, faite de tasseaux élévés au rang de sculptures, de sangles en guise d’archet.



-Equilibriste, funambule ou fil-de-fériste, ton travail d’expression corporelle rassemble plusieurs disciplines jusqu’à introduire le jeu de comédien ou de mime. Comment définis-tu ton art ?
Je crois être avant tout un comédien, c’est même par le théâtre que je suis venu au cirque pour donner plus de consistence physique, de “magie” à mon jeu. Un comédien physique, de corps. Mon inspiration première et continuelle est celle des grands comédiens de film muet, qui savaient un peu comme les clowns au cirque “tout” faire.
Je suis très proche de cet état de jeu dans ce spectacle et c’est vraiment une grande satisfaction.

-Le nom “Lonely Circus” m’évoque le Lonesome Cowboy, un anti-héro solitaire en quête de vérité. Pourquoi ce nom et comment s’inscrit-il dans la mise en scène ?
C’est surtout le nom de la compagnie depuis 15 ans, compagnie que j’ai créée seul sur un coup de tête, de colère après la dissolution de mon premier groupe de cirque en sortant  de l’école. C’est aussi le titre du premier spectacle où j’étais un véritable homme-cirque. Mais pour être précis, lonely signifie solitaire. Aujourd’hui nous sommes solitaires à deux (ce qui arrive parfois). Lonely circus contient une sorte d’ironie poétique qui me plait bien et qu’on retrouve je pense dans les spectacles.

Durant le spectacle Fall, Fell, Fallen le son est en permanence lié au geste, à tel point qu’il prend une dimension de tension, orchestré au milimètre. On a presque la sensation que le son pourrait enclencher la chute du funambule…comment travaillez-vous pour obtenir cette symbiose ? Est-ce du live ? Quelle est la marge d’erreur, d’improvisation ?
Nous travaillons ensemble dès les premières recherches, puis de manière très régulière sur de longs mois. La partition est à la fois millimétrée mais ouverte à l’imprévu, l’accident, le contretemps, ce qui engendre un état d’écoute et de quasi improvisation très vivant.

-Dans ce spectacle, il y a des moments de tension forte. Les équilibres instables alternés de scènettes drôles voire burlesques jouent avec nos nerfs et rappellent aussi l’univers du cirque. Est-ce pour vous une façon de ne pas se prendre au jeu (voire un moyen technique de relâcher la tension / l’attention ?)
C’est sans doute une façon de conserver l’attention du public, de le mettre dans un état de qui-vive, de le perdre pour l’emmener encore plus loin. Plus globalement cela correspond aussi à une conception que j’ai de la vie, sorte de linéarité qui alterne tension, tristesse, émotions et moments de grande drôlerie.

-Nous avons particulièrement été touchés par cette façon d’oser, d’insérer subtilement quelques “délires” trés personnels. Le personnage semble tester ses limites à la manière d’un enfant qui découvre le monde. Peux-tu nous en dire un peu plus sur cet aspect ?
Nous avons souhaité laisser très ouverte l’interprétation de tout ce parcours d’auto embûches, ne pas imposer de lecture.
Nous laissons le sens affleurer, apparaître, se dégager de cette matière physique et sonore. Il va de soi que des choses très personelles pour moi sont en jeu car elles me sont arrivées au cours du travail de cette matière physique qu’elles colorent presque naturellement.
Mais je laisse vraiment le public ressentir les choses en le guidant peu, en explicitant le moins possible. Des gens rient, certains sont émus, certains sont les deux, certains passent à côté…

-Une collaboration est en cours avec Hiatus, notamment un shooting-photo où tu interviens, cette fois-ci, en tant que “mannequin”? Comment as-tu vécu cette expérience ?
C’est très particulier. J’ai eu un peu de mal à me détendre, c’est un exercice perturbant pour un comédien habitué au public (j’aurais sûrement du mal sur un tournage aussi) ; même si les vêtements sont agréables à porter et donnent une stature (j’utilise un pantalon à pont Hiatus pour un de mes spectacles pour ces raisons). Mais Jennifer et Jean-Guy souhaitaient attraper des postures au vol donc je me suis mis “à jouer’” dans un environnement urbain et les choses sont devenus plus évidentes !

-Votre actualité de binôme avec Jérôme Hoffmann (interventionniste sonore) se dessine autour du nouveau spectacle Dans les bois, représenté, entre autres, au Off du Festival d’Avignon durant l’été 2013 et repris pendant le Festival Voix de la Méditerrannée cet été : quelle a été la ligne conductrice pour ce nouvel opus de votre travail ?
Nous avons souhaité perturber notre univers en faisant entrer le loup dans la bergerie en la personne de Dgiz, slameur détonnant. C’est très ludique et réinterroge cette matière qui  n’en devient que plus précieuse…
Pour ce spectacle, les Hiatus ont réalisés une version petit chaperon rouge du jogging HACKER et un hoodie LONELY mixant gabardine et maille jogging.

La Compagnie Lonely Circus est en tournée nationale et internationale,
retrouvez toutes les dates sur www.lonelycircus.com
Représentation du spectacle DANS LES BOIS, vendredi 18 juillet 2014 à 18h à Lodève lors du Festival Voix de la Méditerrannée
Propos recueillis par Djen’

Reportage des coulisses d’Hiatus par Fr3 {Commentaires fermés}

Reportage DANS LES COULISSES D’HIATUS par Fr3

L’idée de faire des jupes pour hommes nous est apparue en 2009,
> Jennifer cherchait alors sur internet des niches vestimentaires peu développées et inspirantes,
> de son côté Jean-Guy, sous sa 1ere marque jean-guy & co créations créait déjà à l’époque des djellbas et des tuniques longues.
>> La rencontre des designers avec les membres de l’association HEJ, les hommes en jupes fut alors décisive…
et le démarrage d’une belle aventure qui se poursuit ces prochains jours avec la réalisation d’un clip publicitaire pour rendre le port de la jupe masculine Démocratique ! affaire à suivre !
Merci à l’équipe de Fr3, Mr Sans, Mr Taponier et leurs collègues pour leur écoute et leur enthousiasme.