Hiatus + Lagerfeld au supermarché{Commentaires fermés}

HIATUS + LAGERFELD AU SUPERMARCHE

Il y a quelques semaines, nous avions shooté la jupe pour homme TRAPPEUR dans un supermarché bio. Pourquoi ? Pour proposer une relecture : quel rôle pour l’homme aujourd’hui ?  comment transcrire la virilité de l’homme qui va chasser pour se nourrir dans nos sociétés modernisées à outrance, la viande sous-vide…
___Ce matin, en trouvant cet article sur Lagerfeld qui fait défiler la collection Chanel dans un supermarché créé de toute pièce pour l’occasion, nous nous sommes interrogés sur le propos de fond ayant poussé à cette mise en scène. Et les possibilités se bousculent :
-la haute-couture n’est qu’un produit comme les autres
-ou, les produits dans nos rayons sont à considérer comme des biens de luxes comparables à la haute-couture
-comme un parallèle au Pop’Art, il espère relever la mode au rang d’art pour l’Art
-sommes nous privilégiés de consommer dans les supermarchés comme la haute-société l’est de consommer du Chanel
-le supermarché devient-il le nouveau lieu bohème et nostalgique à l’heure où son économie de croissance n’existe plus
-la Haute-couture ne serait qu’un produit de masse
bref, de nombreuses interprètations se posent et l’on se demande si la réalisation artificielle de ce lieu a été à la hauteur de son intention de départ…
Etait-ce si difficile d’entrainer la clientèle de Chanel entre les rayons d’un Vrai supermarché ?
La mode se moque-t-elle de la mode ?
A l’heure où elle se retrouve momifiée dans tous les musées du monde en tant que représentante d’un passé révolu, Karl Lagerfeld ose la présenter comme bien de consommation encore bien vivant et accessible.
La Mode est Morte, oui, mais pas dans un sarcophage et recouverte de bandelettes de papyrus ; plutôt comme un produit de supermarché :
viande morte et présentée sous-vide couverte d’un film plastique aux couleurs acidulées.
La Mode est Morte, Vive la mode..
et bienvenue dans le Monde des Bisounours de la Consommation.
Djen’ & Jean-Guy
Hiatus au supermarché

Hiatus, jupe Trappeur au supermarché, shooté en Novembre 2013

Chanel au supermarché

Chanel au supermarché, shooté en mars 2014

<< Chanel : La haute-couture au rayon frais

dixit MSN : Karl Laferfeld mélange encore une fois haute-couture et culture populaire.
Ce serait un euphémisme que de dire que Karl Lagerfeld a bousculé les codes de la haute-couture lors de son défilé Chanel automne-hiver 2014, présenté il y a quelques jours dans le cadre de la Fashion Week de Paris.

Pour présenter sa dernière collection, le créateur a transformé le Grand Palais en supermarché. Ses mannequins fétiches, dont l’anglaise Cara Delevingne, ont ainsi défilé en créations haute-couture au mileu de rayons de boîtes de conserve en tout genre, certaines siglées du logo de la maison, poussant des caddies ou portant au bras des paniers de course en chaîne Chanel.

Bizarre, vous avez dit bizarre ? Les puristes, ceux qui vénèrent la haute-couture traditionnelle, seront sans doute choqués par cette initiative. D’autres adhèreront totalement à cette vision moderne d’une haute-couture « accessible à tous ».

En tout cas, on ne peut pas dire que ce défilé pas comme les autres soit une surprise. Lors de la présentation de sa collection printemps-été 2014, déjà, Karl Lagerfeld avait fait défiler ses mannequins en baskets, soulevant la question : la culture populaire et la haute-couture peuvent-elles faire bon ménage? La réponse, pour sa part, semble être oui.

source et auteur MSN.fr 05/03/2014, crédit photo Various >>